• ASCA ASCA

La Fanfarasca fait son cinoche Cinéfanfare 2.0

Mis à jour : janv. 5

Errances et déshérence. Le cinéfanfare imaginé par (et pour) la fanfarasca est avant tout un spectacle vivant, joué dans une salle de cinéma, croisant musique, film et jeu scénique. Un cinéfanfare 1.0 a été monté en 2016 à l’occasion des 15 ans de la fanfarasca, et a donné lieu à une représentation de 35 minutes environ dans la salle de cinéma Agnès Varda (Asca). Le cinéfanfare 2.0 reprend les codes de cette première édition, les complète et les retravaille pour aboutir à un spectacle rallongé d’une vingtaine de minutes.

Le pitch : Une bande de migrants picaresques erre à la recherche d’un endroit où ils seraient attendus et accueillis… Aux gré de leurs pérégrinations hivernales, ces déshérités burlesques sont confrontés à des situations d’urgence ainsi qu’à des visions cinématographiques parfois incongrues. La parodie est ici prétexte à montrer l’absurdité de l’homme contraint par les flux migratoires.
 Sauf que voilà, la covid est passée par là, alors qu’il nous restait tout juste quelques petites scènes à tourner au printemps… avec des fleurs, de la danse, de l’absurde, une Cadillac et un banquet (sur la musique de Chat Blanc Chat noir, évidemment)… La covid et son lot d’angoisses, d’incohérences et d’absurdités, qui rebat les cartes et nous interroge sur un potentiel retour à l’anormal… Alors, plus que probable, il est certain que l’on doive revoir la fin du scénario… Que deviendront ces personnages errants d’un film à l’autre, lorsqu’ils pourront enfin entrevoir la sortie du tunnel? La fanfarasca en sortira-t-elle démasquée ? Il faudra patienter encore un peu…


En attendant, voici quelques images de leur création en cours !





211 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout